Définition de la Médiation Animale

La médiation animale peut être définie comme la mise en relation entre une ou plusieurs personnes et un animal dans un but éducatif, thérapeutique ou social. L'activité doit être menée par un intervenant qualifié qui cherche à susciter des réactions visant à maintenir et améliorer son potentiel cognitif, physique, psychosocial ou affectif.

Elle doit être pratiquée avec des animaux spécifiquement choisis, éduqués et entrainés pour la médiation animale. 

Les Bienfaits

Plusieurs études ont démontré que les animaux de compagnie ont de nombreux bienfaits sur la santé.

 

Le bien-être procuré, notamment par les caresses données à un animal, permet la sécrétion d’endorphines, ce qui diminue les taux d’adrénaline et de cortisol dans l’organisme. Ainsi, les animaux participent à réduire l’hypertension artérielle et les troubles cardio-vasculaire, diminuer le stress, renforcer les défenses immunitaires mais ils ont aussi un impact plus global sur le bien-être psychologique. Ils favorisent la socialisation, rassurent, calment et apaisent les personnes.

 

Par ces bienfaits, ils peuvent permettre la diminution des prises médicamenteuses chez les personnes fragilisées et diminuer le risque de dépression. Enfin ils jouent un grand rôle dans le développement psychomoteur et affectif des plus jeunes en favorisant l’apparition des compétences socles et leur ancrage lors du développement de l’enfant. Ces compétences sont essentielles au bon développement affectif, social et cognitif de tout être humain

Pourquoi l'Animal

La médiation par l'animal à l'avantage d'utiliser un partenaire de relation vivant et communiquant, qui évolue dans un monde sensoriel et non verbal. Il incite la personne à développer ses capacités d’observation, d’analyse, et d’adaptation. Il stimule à la fois la sphère psychique, physique et sensorielle.

 

De plus, l’animal sert de miroir, il peut renvoyer les états émotifs et corporels de l’individu par des réactions immédiates, qui nous permettent de pouvoir identifier certains ressentis que nous n’aurions peut-être pas pu déceler sans cela.

 

Le lien avec l'animal présente aussi certaines caractéristiques qui le différencie d’une relation avec un être humain. Son comportement peut être plus prévisible, moins complexe. La personne va rapidement repérer et codifier les réactions de l'animal, avec ou sans mon étayage. Ce qui est compliqué avec ses pairs devient plus aisé avec l'animal d'autant que ce dernier n'a pas d'attentes complexes envers lui, pas de jugements, ni de préjugés. Le participant peut aussi être apaisé et motivé à la présence de l'animal médiateur, qui a alors un rôle à part entière dans le travail de thérapie.